Art déco – Expression ornementale du modernisme

7 juin 2018
Éducation/Sensibilisation
Conférence

Les nouveaux matériaux de construction, les nouvelles connaissances de l’ingénierie, l’évolution de l’artisanat d’art et une progression des sciences bouleversent les formations traditionnelles des architectes. Des formations spécifiques pour ingénieurs se mettent en place. L’architecte et l’ingénieur doivent trouver des solutions pour loger des masses de marchandises, installer des élèves dans des écoles suite à l’introduction de l’obligation scolaire, organiser la mobilité des personnes, loger des résidents, mais aussi des touristes. Des associations culturelles regroupent des décideurs économiques et politiques, des ingénieurs et des architectes pour réfléchir à la qualité de vie future. L’historicisme intègre les nouveaux modes de construction, mais les dissimule sous un vêtement ornemental traditionnel. L’Art nouveau cherche à valoriser l’artisanat d’art, s’inspire des formes de la nature et s’ouvre au jeu entre les espaces intérieurs et extérieurs. L’Art déco apparaît dans ce sillage dès 1925, mais se fond rapidement dans le modernisme. Luxembourg a gardé des exemples de rare qualité de ce style ayant aussi bien marqué le parc résidentiel que les immeubles de rapport et de commerce.

Conférence par Robert L. Philippart organisée dans le cadre de l’exposition « Art déco au Luxembourg » du Musée national d’histoire et d’art (MNHA).
Conférence en français.

Horaire
7 juin 2018 18h00
Lieu
Luxembourg-Ville
Producteur/porteur du projet
Musée national d'histoire et d'art
Marché-aux-Poissons
2345 Luxembourg
Contact
Musée national d'histoire et d'art
patrimoine@mnha.etat.lu
+352 47 93 30 1 / +352 47 93 30 - 214
Art Déco rue de Strasbourg © Robert Philippart